Kura Ora* Tuamotu #1

* Bonjour en Paumotu (dialecte des Tuamotu)

Après une navigation tranquille mais un peu longuette depuis les Marquises – aucun poisson frais n’ayant daigné égayer notre quotidien – et après avoir laissé 6Gone voguer vers de salutaires réparations à Papeete, Fakarêver a mis le cap sur Fakarava… là où tout commença il y a 15 ans! C’est, en effet, lors d’une croisière de plongée au départ de Fakarava à bord de l’Aquatiki, que Captain Faka et Fakamoea contractèrent le virus « tour-de-mondiste » et se dirent qu’un jour ils reviendraient par eux-mêmes. 15 ans plus tard, 2 enfants sous le coude et quelques rides en plus, nous voici donc revenu aux sources. Pile poil pour nos 20 ans de mariage!!…mais sous des trombes d’eau: hiver austral oblige…

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA
… ça change du rhum!

La page romantique fut vite tourné, la météo nous commande de rallier rapidement Rangiroa sous peine de naviguer avec un vent contre. Le parrain d’Angel Geek et sa petite famille viennent passer leur vacances à bord. Hors de question d’être en retard!

Lors de cette navigation, Fakarêver croisa un bateau fantôme… Les navigations de nuit ont quelque chose de magique. Quand celles-ci se font à la nouvelle lune, la magie tourne souvent au surréalisme. Nuit noire, plus de repère, pas de ligne d’horizon, appréciation des distances impossibles…. c’est un peu comme conduire une voiture  avec un bandeau sur les yeux (heureusement la route est un peu plus large!). Cette nuit là, après le traditionnel apéro-jeux avec les enfants, Captain Faka remonte au poste de pilotage pour faire un tour d’horizon. « Tiens, il y a du monde sur le plan d’eau ». Au loin, un bateau se dirige au moteur à contre-sens. On aperçoit son feu vert sur notre bâbord (rouge). Rouge sur Rouge: rien ne bouge, Vert sur Vert: tout est clair… Nous avons donc un risque de collision avec ce bateau. Fakarêver est à la voile en vent arrière, la cote nous empêche de  faire route sur bâbord pour annuler tout risque de collision (Vert sur Vert). On regarde au radar afin de déterminer son cap et sa vitesse, curieux… pas de signature radar… Le bateau est semble-t-il au moteur, il est urgent de ne rien faire et de rester vigilant. Quelques minutes plus tard, on aperçoit en plus du feu vert et  blanc, une lueur rouge. Aïe, il fait route sur nous, le capitaine monte sur le pont avec le phare (gros spot qui éclaire à plus d’1km), re-aïe celui-ci ne fonctionne pas… en effet MM que l’on pourrait rebaptiser TC (je Touche, je Casse), l’a fait tomber quelques jours auparavant.  Fakamoea tend une frontale pour faire des signaux lumineux… Pas de réaction du bateau qui semble maintenant à quelques centaines de mètres. Pas le temps d’émettre sur le canal 16 de la VHF, il est urgent d’agir pour éviter la collision. Captain Faka allume les moteurs (le vent étant faible) et met les gaz en prenant un angle de 40 degrés sur tribord.  Le bateau fantôme passe doucement et en silence sur notre bâbord à une cinquantaine de mètres  de FakaCauchemard. Ouf!!! C’était moins une… Par acquis de conscience, Captain Faka jette un regard sur le trois-quarts arrière du bateau et aperçoit encore les trois feux rouge, blanc, vert… Mais il nous suit !!! Le Captaine beugle « Mais à quoi il joue ?!! ». Pas de pirate dans le coin, les garde-côtes ? Un pécheur qui veut nous vendre du poisson au milieu de la nuit ?  Après quelques minutes, le bateau s’éloigne enfin. Après moultes réflexions et confirmant que la nuit noire est vraiment trompeuse, il est fort probable que ce bateau ne naviguait pas, mais était à l’arrêt. C’est donc nous qui foncions sur lui alors que son équipage (certainement des pécheurs) devait paisiblement dormir. L’angle pris par Fakarever au dernier moment, a donné l’impression qu’il nous suivait…

DCIM100MEDIADJI_0046.JPG
Notre arrivée à Rangiroa par la passe de Tiputa

Pour rallier le lagon de Rangiroa, il restait encore à franchir l’une des deux passes de l’atoll « au bon moment ». Choix est fait pour la passe de Tiputa. La navigation dans les atolls des Tuamotus implique de franchir les passes donnant accès aux différents lagons à « l’étal », c’est à dire à l’heure de la bascule entre le courant sortant et le courant entrant. Il faut donc bien viser son créneau ! Sinon, en plus d’un très fort courant, vous pouvez subir des vagues hachées et immobiles, appelées « le mascaret ». En gros, vous êtes dans le tambour d’une machine à laver! CaptainFaka avait soigneusement choisi l’heure d’approche. Quelle ne fut pas notre surprise de trouver un fort mascaret même à l’étal ! N’en croyant pas nos yeux, nous contactons un bateau copain, Lotus, qui avait franchi la passe la veille. Ils nous confirment l’heure de l’étal… au moins nos tablettes ne sont pas fausses! C’est lié au phénomène d' »ensachage »: lorsque le vent a soufflé trop fort trop longtemps du sud, les vagues du large n’ont pas arrêté de submerger le récif et de remplir le lagon…qui au bout d’un moment se vide par les deux seules petites passes existantes, ce qui produit un courant continuellement sortant!! Si vous suivez toujours, cela signifie: pas de bascule de courant et « accrochez vos ceintures » pour entrer! Fakarêver a donc eu droit a un petit tour de montagnes russes dont le Captain s’est acquitté avec brio. Nos amis de Lotus nous guidaient depuis la berge et nous ont même filmé et photographié au drone! Merci à eux!

WP_20180713_11_22_16_Pro
Fakarêver bravant le mascaret de Tiputa

Remis de nos émotions nous retrouvons l’atoll de Rangiroa avec bonheur. La passe mythique de Tiputa où virevoltent les dauphins. L’excellente pension Joséphine, précisément en bordure de passe, découverte 15 ans plus tôt et où nous aurons bonheur de dignement savourer nos 20 ans (par beau temps cette fois ci)!

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA
Une famille de dauphins jouant dans l’étrave du bateau

 

« 20 ans » oblige, l’équipe de France a eu le bon goût de re-gagner la coupe du monde. Le « revival » du mariage était donc parfait! Merci donc aux Croates et aux copains de Lotus pour la télé à bord de leur bateau. A 5h du mat, heure locale, mieux valait ne pas faire des km pour assister au match… Bon, à 5h du mat, Lotus n’était pas encore debout… mais les deux premiers buts de l’équipe de France ont donné de solides arguments à Captain Faka pour les tirer du lit!

Direction ensuite le Lagon bleu, superbe lagon intérieur dans le lagon de Rangiroa. Sable doux, dégradés de bleus, eau limpide… nurserie de requins pointe noire…

20180716_124828
Les dents de la mer attaquent
img_7071
MM et sa copine Violette… au milieu des bébés requins pointe-noire

…une vraie carte postale et une belle entrée en matière pour les mouillages dans les atolls des Tuamotus: les zig-zag « à vue » entre les patates de corail (qui bien sûr ne sont pas indiqué sur les cartes!) et des mouillages très dépendants du sens et de la force du vent.

img_7056
Le champs de mines ;))

Vous pouvez très bien ne pas reconnaître votre mouillage si le vent tourne. Rangiroa est un lagon gigantesque qui pourrait contenir toute l’île de Tahiti. Si le vent tourne et soulève vers vous toute l’étendue du lagon, croyez nous, vous vous croyez en navigation même à l’arrêt!!

Cap ensuite vers l’aéroport de Rangiroa pour jeter l’ancre à moins de 100m de l’aérogare, histoire d’embarquer nos amis dès leur sortie d’avion. C’est pas classe comme entrée en matière?

Bien jolies retrouvailles en tout cas, quelques mois après Cuba mais avec une douane bien moins procédurière. « Mr Ruinard » – et une valise remplie de commandes Amazon – ont traversé sans encombre jusqu’au cales de Fakarêver. Merci les amis!

Nouvel équipage, nouvelles habitudes: la canne à pêche est à l’eau dès le petit dej et les spéculations vont bon train sur les appâts à utiliser.

img_9848
On met du lard ou du pain?

La pêche fut fructueuse… mais malheureusement pas toujours comestible, notre guide des poissons de Tahiti étant assez intraitable sur le sujet de la ciguattera.

François est à bloc!

Seules les perches pagaie, les perroquets et un tamure auront le droit de trouver le chemin de notre assiette… le plaisir n’en est qu’augmenté!

Angel Geek a chassé son premier perroquet – au harpon s’il vous plaît! – au nez et à la barbe des requins, qui sont soudainement sortis de nulle part. Heureusement, son parrain s’est empressé de remonter le précieux butin. Un sport d’équipe!

La meilleure prise de maître François reste tout de même d’avoir pu attraper en même temps sur les deux cannes à pêche… les deux moteurs de Fakarever… Un champion !!! (on en reparle un peu plus bas).

Direction ensuite les sables roses de Rangiroa pour commencer nos mouillages seuls au monde.

44e482b7698de1d70ee96d500f3b8642
Les sables roses de Rangiroa

Un bateau, un récif à couper le souffle, des amis… que demander… le Graal de Tuamotus: des crabes de cocotiers!!

La quête de l’animal va nous tenir en haleine plusieurs jours et nous mener à l’un de nos plus beaux mouillages, au Sud de Toau, magnifique atoll préservé où seuls 40 habitants vivent.

img_7186
Fakarêver à Toau devant Otakaveva, le motu de notre ami Kin

Bon, la navigation n’a pas été un long fleuve tranquille… Dès la sortie du mouillage les cannes à pêche ont été mises à l’eau. « C’est dans les passes qu’on pêche le mieux! ». Certes, mais il ne faut pas oublier d’en informer Fakamoea qui, sur ordre du Captain, a fait marche arrière pour se mettre face au vent et hisser la grand-voile. Deux moteurs, deux cannes à pêche, une belle marche arrière… oups, les fils de pêche ont cassé! Il y a donc de grandes chances qu’ils se soient enroulés autour des moteurs, les rendant tous deux inutilisables. Forcément, le vent et la houle se sont levés et sont deux fois plus forts que prévus. Captain Faka ne peut donc pas aller à l’eau  vérifier la situation. Heureusement, la Gopro s’en chargera pour nous. Mais les images sont claires. Un moteur est sain mais l’autre est bel et bien empêtré dans du fil de pêche. Entre deux grains, Captain Faka ira donc à l’eau attaché et casqué…et réussira à libérer le moteur. Gros soulagement, la passe d’Otugi à Toau est réputée difficile. Mieux valait avoir nos deux moteurs valides. Morale de l’histoire : « la gourmandise nous perdra! ». 

img_7242
Des amis, une eau cristalline… what else?

 

Mais revenons à nos crabes de cocotier. Qu’est-ce donc un « crabe de cocotier »? C’est un crustacé marin au départ mais terrien en grandissant qui vit en mangeant des noix de cocos. Ce gros Bernard – l’Hermite (tellement gros qu’il ne trouve pas de coquille où se loger) est doté de deux pinces – garnies de dents – dont l’une est capable de casser les noix de coco! Mieux vaut ne pas lui laisser vos doigts en appât…

img_7268
Si vous zoomez sur la pince, vous verrez les dents!

Bref, cet animal endémique des Tuamotus est très prisé, notamment pour sa poche abdominale qui, une fois cuite (puis refroidie), ressemble à du foie gras aux arômes de coco. L’animal ne s’attrape qu’à la nuit tombée grâce à des appâts de noix de coco judicieusement placés.

img_7261
Ca grouille de Kaveu (nom local)!

Nos efforts furent couronnés à la troisième tentative par la capture de trois petits spécimens. Mais c’est grâce à Kin, travailleur du coprah rencontré sur son magnifique motu de Otakaveva, que nous capturerons nos plus beaux spécimens.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA
A l’attaque !

Nous passerons 3 jours avec Kin, en mode Robinson, réalisant notre propre lait de coco, dégustant bénitiers et autres cœurs de palmiers frais… une belle tranche de culture polynésienne! Merci pour toutes ces découvertes!

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA
Farniente à l’ombre des cocotiers

…A suivre !!

Nos bonnes adresses:

  • La rencontre et le partage avec Kin furent un moment fort de notre escale. Si vous passez à Toau, contactez nous par e-mail et nous vous transmettrons – avec plaisir !- ses coordonnées.
  • Le ravitaillement est problématique dans les Tuamotus. Tout est cher mais, en plus, il est difficile de trouver de la charcuterie et du fromage. Fakarêver s’est approvisionné auprès de Mika à Rangiroa et nous le conseillons vivement! En plus, il vous livre au quai en face du mouillage de Tiputa. Son tel + 87 33 75 67
  • Gros coup de cœur pour Te Mao, le seul bar à bières et à cocktails de Rangiroa! Un couple de très sympathiques parisiens, fans de plongée, l’a ouvert récemment. Les assiettes de tapas sont à tomber ! Ils sont adorables et viennent aussi vous chercher au quai. Leur tel + 87 26 05 25
  • La « mythique » pension Joséphine au bord de la passe de Tiputa (+40 96 02 00): un cadre idéal pour vos diners romantiques… et, à aujourd’hui, le meilleur accès Wifi de tous les Tuamotus. Angel Geek la remercie encore! La fibre, fin 2018, est sensée améliorer le choses… on part de très loin… Hormis, les Antilles après les ouragans, les Tuamotus sont, à aujourd’hui, notre pire accès Wifi!

17 commentaires

  1. Quel plaisir de vous lire. Récit toujours aussi coloré et détaillé, photos magnifiques.
    vous avez tous l’air en pleine forme. Comment va la jambe de MM ou MC?
    Continuer à nous faire rêver
    Mille bisous
    Henri.

    J'aime

    1. Merci Henri! On va continuer! Le carénage n’est pas la partie la plus photogénique, quoique… mais on avance bien! La jambe de Miss Catastrophe va mieux mais, depuis, elle a trouvé le moyen de “brûler” son frère au front… mais pas d’inquiétude, il va mieux lui aussi! Gros bisous à tous les deux d’Apataki

      J'aime

  2. Nous etions impatients d’ avoir de vos nouvelles….. alors merci de ce long recit plein d.anecdotes parfois pas très cool…surtout la ‘ rencontre avec le soit-disant bateau fantôme.. Bravo pour le timings pour l anniversaire de mariage 20 ans après et cerise sur le gâteau les Bleus ont gagné .Vu les photos vous avez l ‘air tous en forme .Question qui fâche …le CNED a- t-il repris ? Bon vent et bises a tous. Papy Guy.⛵️🌠🖲

    J'aime

    1. Coucou papa. Merci pour ton gentil message. Les CNED à bel et bien repris!Yves et Florence de Tahiti ont été adorables: ils nous ont fait expédier les cours au chantier! C’est donc carénage et rentrée scolaire. Gros bisous à tous les 2

      J'aime

  3. Coucou nos amis voisins ! encore de belles aventures en Polynésie ! nous sommes en « terres connues » ou du moins sur Lonely Planet !!! nous partons fin novembre en POlynésie pour 3 semaines et j’ai bien noté vos belles adresses à RANGIROA ou nous passerons 4 nuits ! continuez à vous et nous régaler !! Annick

    J'aime

  4. Oooouuuhhh 20 ans!!! Et pourtant comme si c’était hier!!
    Bon anniversaire!! Vous nous faites encore rêver. Magnifique récit et que dire des photos! La première partie est quand même flippante!
    Plein de bisous 😘

    J'aime

  5. Le bateau fantôme….bien sûr!! Un bateau qui fonce sur vous mais qui au final est à l’arrêt…..!! Bien sûr!! Vous n’avez pas croisé non plus Jack Sparow ou le capitaine Barbosa sur ce fameux bateau fantôme!
    A quel degré le rhum bu juste avant !!!
    Les tongs sont prêts ainsi que le masque et tuba.
    Bisou! bisou!

    J'aime

    1. Le pire c’est qu’en nav de nuit on est ultra-raisonnables sur le rhum !!ecoute, sur un bateau, le Captain a toujours raison… alors… J’espère que la rentrée s’est bien passée. Gros bisous !!

      J'aime

  6. Je commençais à m’inquiéter de plus avoir de vos nouvelles….. aussi ce matin que de magnifiques paysages « Fakarever »
    et vous me mettez l’eau à la bouche…
    C’est toujours avec grand plaisir que je découvre et déguste en même temps.
    Gros bisous à vous tous.

    J'aime

  7. Mais que c’est beau!!!
    Peut être un jour ………( toujours silencieuse sur toussaint)
    Bon dans cet environnement paradisiaque, il doit vous manquer quelques petites choses donc n’hésitez pas à nous le dire…….Peut être qu’un avion vous déposera tout ça…
    C’est dur de garder un secret……
    Gros bisous à tous les 4 et vives les prochaines vacances….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s