Les Gambier backstage

Nous ne pouvons poster notre deuxième (et dernier) article sur les Gambier sans vous faire partager les conditions de publication du premier. Et dire qu’on se plaignait du manque d’accès internet des Toams!!… Les deux seuls accès internet des Gambier sont à Rikitea: le premier à l’OPT (Office des Postes Polynésiennes) à condition d’avoir une carte pré-payée… que l’OPT de Rikitea ne vend pas!! (même en Polynésie, l’administration reste l’administration!) et « Chez JoJo », un snack-magasin-vente de carburant, point de ralliement de tous les voileux (Wifi gratuit oblige). Mais, qui dit Wifi gratuit dit beaucoup de monde. Mieux vaut donc choisir son heure de connection: soit avant 8h soit après 22h. Sinon rien ne passe hormis les longues minutes à essayer de télécharger quelques maigres ko…

…le corollaire d’un Wifi sporadique

Le précédent article fut donc posté lors d’une énième nocturne « Chez JoJo », adossés à la chambre froide du magasin, aspergés d’une tonne d’antimoustique, au milieu des ronflements combinés du chien et de ses propriétaires. Dur de garder son calme dans une telle cacophonie de décibels! Au moins, cette fois-ci, le Captain accompagnait Fakamoa… Pas comme la fois précédente, où Fakamoea a cru y passer la nuit! Au moment de prévenir le Captain de venir la chercher, la VHF portable n’avait plus de batterie… de même que le portable du Captain que Fakamoa a essayé désespérément d’appeler plusieurs fois… Grrr… le Captain s’étant endormi… il fait frisquet aux Gambier à 3h du mat! En tout cas, merci à la grande sœur du Captain pour le support administratif sans faille. Plus qu’utile dans ce contexte!

Mais, au final, de quoi nous plaignons nous… le lendemain, l’article n’aurait pas pu être publié: plus d’électricité sur toute l’île et donc plus de Wifi! Le tavana (maire) de Rikitea a repris en direct la gestion de la centrale électrique à son arrivée au pouvoir. Et, au bout de 4 ans, le manque de maintenance et de personnel qualifié se font cruellement sentir. Les coupures sont fréquentes et les groupes électrogènes un faible palliatif.

img_2283
Une des très nombreuses fermes perlières dans le lagon

Un des objectifs du séjour aux Gambier était d’acheter des perles. Les eaux plus froides que dans les autres archipels assurent une production de très belle qualité.

Elle se cache…
…trouvée !

C’est donc « entre filles » que mesdames Lotus, Appel d’Air et Fakarêver sont parties en « rando-perle » de l’autre côté de Mangareva, au « district » comme ils disent. L’objectif paraissait simple vu le nombre de fermes perlières qui parsèment l’archipel. La réalisation fut beaucoup plus complexe: toutes les fermes vendent leur perles sur Tahiti soit par l’intermédiaire du GIE local soit directement à des acheteurs étrangers. Rien n’est vendu en local ! Pire les travailleurs des fermes ne sont même pas mangareviens: japonais, chinois… Le quatrième essai fut, cependant, le bon. Un charmant couple nous a accueilli chez eux et nous a présenté leurs perles et leurs keishis (petit amas de nacre que l’huître fabrique quand elle rejette la greffe de nucleus). Quel bonheur d’enfin pouvoir regarder, comparer, tergiverser… au passage, on comprend, quand même, que les fermes ne vendent pas aux particuliers! Mais, par delà la simplicité de la vente en gros, c’est aussi la nouvelle réglementation qui impose aux producteurs un passage par Papeete: après des années de surproduction qui ont pesé sur les prix, les autorités veulent s’assurer que les quantités commercialisées par chaque ferme correspondent bien à la taille de leur concession. En tout cas, l’objectif fut atteint avec, en plus, une bien belle rencontre à la clé. Nos hôtes nous ont, en effet, invitées à la visite de leur ferme le lendemain pour le premier jour de la récolte. Quelle chance d’assister à une récolte !

Très attentives…

Exceptionnel… et quelle jolie production. Quasiment que des perles commercialisables.

p2061006-1
Lé récolte au bout de 20 minutes…

Nous repartirons, en plus des perles, avec du « Korori frais » (le muscle de l’huître perlière). C’est littéralement excellent, aussi fin que des noix de Saint-Jacques. Un régal en carpaccio, en salade tahitienne ou juste poêlé. L’apéro sur Faka a pris des airs de fêtes ce soir là!

Lever de soleil à Taravai

Mais on ne peut évoquer nos rencontres mangareviennes sans parler de Nathalie et Hervé, et leur fils Ariki, adorable famille vivant sur l’île de Taravai et qui nous a bien sympathiquement reçu et ouvert son potager: des avocats ! (on était en manque depuis Papeete), des salades, des fruits de la passion, bananes, des plantes aromatiques… et même des blettes! Bon, on ne vous fait peut-être pas rêver avec nos blettes mais tout l’équipage en a redemandé! Certainement « l’effet tour du monde »… à moins que ce ne soit les talents culinaires de Fakamoea !!

Sympa les bateaux copains…
Trop forts ces enfants

Tous les dimanches, Hervé et Valérie organisent aussi un BBQ pour les voiliers sur leur terrain en bordure de plage.

Chacun apporte quelque chose et c’est un super moment de rencontre avec tous les voiliers des Gambier. Un grand merci pour votre accueil et votre générosité !

Un dimanche chez Hervé et Valérie

Nous avions prévu de repasser par Taravai avant de filer sur les Tuamotus mais la météo en a décidé autrement. Après plusieurs semaines à attendre une fenêtre météo pour remonter, nous n’allions pas laisser passer l’occasion. C’est donc directement depuis le magnifique mouillage d’Akamaru que Fakarever, Lotus et 6Gone quitterons ce magnifique archipel.

Maroi Nui! (merci en mangarevien)

7 commentaires

  1. Toujours autant de plaisir de vous lire mais avec un peu d’amertume de ne pas partager ces moments avec vous surtout depuis notre voyage. Profitez bien des moments restants.
    Gros bisous

    J'aime

  2. Merci de ce beau reportage sur les Gambiers ……..et vous êtes déjà de retour à Papeete.Vous n’avez pas perdu de temps !!!!! Pour nous tout va a peu près bien.En espérant vous lire bientôt grosses bises à tous les quatre .Papy

    J'aime

  3. Merci d’avoir supporté les rigueurs du climat pour nous donner des nouvelles toujours aussi
    passionnantes accompagnées de belles photos. Nous espérons que vos affaires vont bien se passer.
    Continuez à profiter de votre voyage. Grosses bises à tous les 4.
    Henri

    J'aime

Répondre à Annick Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s