Le Canal et l’Equipage de bras cassés

Fakarêver avait sa date de passage du Canal depuis plus d’un mois: le 20 avril 2018 (pour une fois on était prévoyants)!

Tout notre planning était organisé autour de cette date mais fut rapidement désorganisé par les péripéties de Fakamoea. Sachant que nous allions passer un peu plus de temps que prévu de l’autre côté (visites touristiques à l’Hospital Nacional oblige), les approvisionnements pour la TransPac ont été décalés, mais il restait encore les préparatifs du passage du Canal, juste après l’opération de Fakamoea. Deux jours avant le grand jour, Fakamoa tombe justement nez à nez avec notre agent qui lui annonce que le passage est avancé d’un jour ou retardé d’une semaine si l’on refuse cette nouvelle date !!!? Il faut, en plus, lui donner une réponse dans les 4 heures!!! Aïe, branle bas de combat car, pour passer le Canal nous avons l’obligation d’avoir 4 « Line Handlers » et ceux que nous avions étaient prévus pour le 20…

Les « Lines Handlers » sont généralement des bénévoles qui viennent donner un coup de main pour tirer les amarres en échange de quoi, ils passent un ou deux jours aux frais de la princesse en vivant de l’intérieur le passage du Canal.

Bref, Fakamoea décroche son téléphone, relance tous les contacts, organise les backups en cas de « no show ». Elle est tellement efficace qu’à l’arrivée, il faut refuser du monde. On aurait presque pu alimenter tous les bateaux de la journée !!!

Rendez-vous est donné à nos 4 Line Handlers la veille du départ à 16h. Et là, surprise… ils sont tous là à l’heure !! Fakamoea respire… Hasard ou préméditation, nos 4 lascars sont tous allemands…. Et ils ont été topissimes !!! Aucun d’eux n’avait beaucoup d’expérience en bateau mais tous partageaient la même envie d’apprendre et volonté de bien faire.

IMG_7716.JPG
Nos 4 Line Handlers (Karolin, Patrick, Richard et Norris) avec notre Advisor (Robbie)

Petit breafing sur ce qu’on attend d’eux pour le lendemain et décollage pour le flat, zone de mouillage glauque à souhait et très industrielle, réservée aux bateaux qui passent le Canal de très bonne heure.

IMG_7430.JPG
Le mouillage du Flat

Réveil à 4h pour l’arrivée de l’advisor à 4h30. L’advisor est un superviseur qui accompagne chaque bateau sur toute la traversée du canal. Nous nous étions préparés à une configuration en binôme avec les 6Gone et nous nous retrouvons dans une configuration bien moins sympa avec un monocoque en plus. Forcément à 3 bateaux, il reste beaucoup moins de place sur les cotés, une fois dans les écluses… et quand vous êtes côté mur, comme Fakarêver, c’est bien moins confortable !

Heureusement, les Line Handlers de 6Gone, nos amis de Lotus, un bateau copain qui va aussi bientôt passer le canal, sont venus sur Fakarêver « coacher » nos Line Handlers. Un grand merci donc à Elodie et Julien! Grâce à vous, notre « German team » s’est bien plus vite sentie en confiance.

 

IMG_7558.JPG
Julien (Lotus) en supervision de Norris

 

 

IMG_7533.JPG
Elodie (Lotus) vigilante sur les manœuvres de Karolin

Avant ce projet, on imaginait le Canal de Panamá comme une gentille promenade (type bateau péniche). Que nenni… Pour passer de l’autre coté, il faut d’abord prendre 3 ascenseurs consécutifs (les écluses) qui nous élèvent de 26 mètres. On se retrouve alors dans le lac artificiel de Gatún. Là, on fait la course avec des porte-containers qui font 100 fois notre taille pendant environ 27 miles. Enfin, nous reprenons 3 ascenseurs pour redescendre au niveau du Pacifique. Dans cette grosse machine, bien huilée, les bateaux de plaisance servent, dans les écluses, de bouche trou entre les porte-containers. Afin d’optimiser la place, les voiliers doivent former des radeaux (« se mettre à couple ») et ainsi pénétrer en bloc dans les écluses. Loin du radeau de la méduse de George Brassens, nous nous sommes donc retrouvés du côté du mur, avec 6gone au centre et un troisième monocoque, que nous prénommerons « Bouletto », à leur tribord.

IMG_7555.JPG
Le fameux radeau

 

Le capitaine des 6Gone (au centre) a magistralement piloté le radeau et nous a permis de passer les 3 premières écluses sans encombre (malgré Bouletto à sa droite, qui s’est pris les pieds dans les amarres et s’est soudain retrouvé très très poche du mur).

Arrivé sur le lac Gatun, les trois bateaux ne traînent pas… environ 7 noeuds de moyenne. On arrive proche des écluses côté Pacifique et là, à notre grande surprise, ordre nous est donné de nous stopper alors que 6Gone continue.

L’advisor (un vieux de la vieille) des 6Gone était visiblement pressé de rentrer chez lui…

Bref, ayant appuyé sur le champignon, il ne nous reste plus qu’à attendre notre chaperon (un porte-conteneurs de plus de 300m) pour passer l’écluse.

Le Captain maintient Fakarever dans l’axe et l’advisor nous propose d’accoster quelques mètres avant la 1ère écluse pour constituer le nouveau radeau. Fakarever accoste et attend Bouletto, qu’il voit passer comme une flèche à trois mètres de ses coques. Bouletto qui n’a peur de rien envoie tout de même une amarre trop courte qui tombe à l’eau. , notre advisor se retourne vers CaptainFaka pour lui dire: « là, ils sont mal ». En effet, le bateau continue sa course et va s’abimer de tout son long sur la porte de l’écluse fermée avec un vent de travers qui les maintient dans cette position cocasse.

 

PICT0087.JPG
Bouletto collé sur les porte de l’écluse

 

Notre advisor prend la direction de l’opération pour les sortir de ce mauvais pas et nous reconstituons enfin le radeau après avoir mis du plomb dans l’aile dans le planning du Canal de Panama.

 

img_9139
Fakarever et Bouletto suivi par leur chaperon (merci mamie Josette pour la capture d’écran sur la webcam du Canal)

 

C’est maintenant CaptainFaka qui doit piloter le radeau, sauf que notre chaperon met du temps… beaucoup de temps à sortir de l’écluse… on tente de maintenir le radeau dans l’axe, mais le canal ne voulant plus prendre de risque (merci Bouletto), nous ordonne d’aller accoster devant la prochaine écluse. Du jamais vu (foi de l’advisor) !!!

Arrivés sur la zone d’accostage,  le quai – Forebay pour les intimes – n’a rien d’accueillant !!! Il s’agit d’un quai en béton à fleur d’eau et avec une partie saillante immergée… malheureusement nos pare-battages, qui flottent, sont  quasiment inutiles… Le Captain essaye de maintenir le radeau à bonne distance du quai, grâce au vent, qui en théorie nous en éloigne. Fakamoa dirige les opérations de sauvegarde du bateau en faisant courir de long en large nos pauvres Line Handlers pare-battage volant en main. Bref, après 1/2 heure dans cette position inconfortable à maintenir nos coques à une dizaine de centimètres du quai, l’ecluse s’ouvre enfin… Oufff !!!

Après une longue journée bien remplie et bien stressante: enfin la dernière porte, et derrière celle-ci ? Le Pacifique s’ouvre à nous pour de nouvelles aventures !!!

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA
Derrière cette porte: le Pacifique…

 

PICT0138.JPG
… Il est là, on peut enfin respirer et ouvrir notre 1ère bière de la journée !!!!

Merci Richard pour ces magnifiques photos et pour super timelapse sur la dernière écluse vers le Pacifique.

 

Dans la famille bras cassé, après la mère, je voudrais la fille… Et oui, l’aventure a déjà recommencé à vitesse grand « V » du côté du Pacifique !!!

Seulement 2 jours après le canal, MM, trouvant qu’un toboggan gonflable ne la faisait pas descendre assez vite, a décidé de le descendre en courant… Résultat… Une tête de radius cassée. Direction: l’Hospital Nacional. Ne vous inquiétez pas, je connais le chemin!!! On est tombé sur un taxi qui avait du voir le film sur son homologue Marseillais… sauf qu’il n’avait pas les suspensions adéquates. Entre 2 dos d’âne, afin de pouvoir m’exprimer sans être collé au plafond, je m’enquiers du prix de la course. Et là, il me dit en anglais, après avoir baragouiné 2 mots de français (Zizou et Platini): « C’est plus cher parce qu’il y a une Urgence !!! ». Rrrrrr…

 

img_9120
L’équipage de bras cassés

 

Ce n’est plus une contrainte de timing que Fakarêver doit assumer, mais deux: retrait de sa broche pour Fakamoea et retrait du plâtre pour MM.

Le temps de la traversée du Pacifique étant loin d’être une science exacte, une décision difficile mais raisonnable est prise… les filles rentreront en France pour avoir tous les soins nécessaires en temps voulu, pendant que les garçons emmèneront le bateau aux Marquises via les Galápagos.

C’est donc avec 2 bras cassés, mais beaucoup de cœur, que l’équipage a peaufiné l’avitaillement de Fakarêver pour le Pacifique: 20kg de farine, 15 boîtes de maïs et de thon, etc…, 10 plaquettes de beurre Président, du vrai emmenthal, du jambon à l’os (yes!!) mais surtout un nombre inavouable de bières et de vin chilien et même du M de Minuty, histoire de préparer au mieux les retrouvailles de l’équipage aux Marquises… c’est ça aussi les « appros Pacifique »!!

18 commentaires

  1. Merci Captain pour ce commentaire détaillé et lui aussi plein de cœur de ce passage difficile ( le canal….et les filles!) quelle aventure ! Espérons maintenant que les « nouveaux équipiers » pourrons bien vous aider pour cette longue traversée et nous encourageons le Mousse avec un gros bisou pour sa promotion en Captain-second ! Souhaitons maintenant que « les bras cassés » se réparent au mieux et vite pour des retrouvailles dans de bonnes conditions.
    Gardez votre dynamisme pour l’organisation et les préparatifs ..un peu compliqués et bien diversifiés…des jours à venir.
    Gros bisous de Papy et Mamie.

    Aimé par 1 personne

  2. FAKAREVER PLIE MAIS NE ROMPT PAS !!! Comme dans toutes les grandes épopées, il y a des guerriers magnifiques, des péripéties, des coups de théâtre, des coups du sort. Mais finalement, les héros triomphent des obstacles, et les dieux bienveillants les accompagnent… Courage au capitaine et à son moussaillon, et bon vent pour la traversée… Nous pensons à Fakamoa et MM et leur souhaitons un très prompt retour sur Fakarêver.
    Bises à tous.

    J'aime

    1. Merci!! … mais on va rougir… les derniers jours ont été bien chargés avec les appros Pacifique et la préparation du retour. Les matelots sont partis ce matin! Gros bisous

      J'aime

  3. C’est pas de la tarte votre passage!!! Quel dommage ces accidents qui perturbent le bon déroulement du voyage. Espérons que tout rentre dans l’ordre le plus vite possible et que l’équipage puisse continuer sa route avec bonheur Félicitation à Angel pour sa promotion.
    De gros bisous de papy et mamie Villelaure

    J'aime

  4. Que d ‘aventures mais surtout que de de bons souvenirs!!! Bonne continuation aux captain et captain junior pour la traversée et si les 2 miss passent près de Toulouse nous les recevrons avec plaisir pour partager de vive voix toutes les anecdotes inracontables et leurs faire oublier la déception de rentrer
    gros bisous

    J'aime

  5. Que d’aventures, c’es pilpatant et je ne me lasse pas de te lire. Je note avec un plaisir certain que le cap est maintenu : ravitaillement de M! Bisous – Flo

    J'aime

    1. Merci Florence! La plume est partagée avec le Captain. J’avoue que dès qu’on croise du M, c’est un réflexe 😉… J’espère que tout va bien. A bientôt !

      J'aime

  6. Sacrés matelots! Bravo pour cette traversée épique!
    Sage decision pour les filles! Une petite embuche mais pour davantage de bonheur ensuite !! Bon courage a tous!
    Dom: si besoin de quoi que ce soit sur Paris, n hesites pas!
    Bises

    J'aime

  7. Sage mais difficile décision que de rentrer!
    Allez les filles pendant un mois on se pose… de belles aventures dans le Pacifique vous attendent.
    J’espère que le moral des troupes va bien!
    Les gars vont assurer ca c sur! La vraie vie la vraie pas la virtuelle des écrans …que que cela de bon!
    On attend des News en MP
    BisouS

    J'aime

  8. Que d’aventures et déjà tellement d’anecdotes !!! Nous espérons que vous allez vite vous rétablir les filles ! si nous pouvons vous aider sur Paris, n’hésitez pas ! Bon courage aux garçons ! Nous pensons fort à vous !! Bises (Un gros gros bisous de Paul à MM ;))

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s