« Hé Gringo, il est pas bon mon café?  » *

 * Cf. parodie des Nuls de la pub Jacques Vabre. 

Fakarever a planté ses étraves au Mexique à Isla Mujeres.

Mais quel plaisir, quel plaisir… de pouvoir enfin déambuler avec son caddie entre les rayons d’un hypermarché. Nous étions tellement heureux que ce n’est pas un, mais trois caddies qu’il a fallu pour assouvir notre soif de consommation…

Hormis cela, Isla Mujeres ne fera pas parti de nos meilleurs souvenirs.

Arrivant de Cuba, nous sommes allés nous renseigner à la marina de Puerto Isla Mujeres pour les formalités d’entrée. Moyennant un fee de USD75, ils centralisent toutes les démarches. Quand on sait qu’au Mexique on peut perdre une journée (voire plus!) à faire le tour de toutes les administrations compétentes avec des allers-retours, entre chaque, dans une boutique pour tout photocopier en 8 exemplaires, le deal est acceptable. Captain Faka et Captain 6gone reviendront donc le lendemain pour le rituel de la clearance. Tellement contents de retrouver du confort, nous ne nous méfions pas et allons dans la foulée faire quelques courses… la balade nous en coûtera 80 USD! Nous avions le droit d’amarrer l’annexe au ponton de la marina 1/4 d’heure pour nous renseigner mais pas pour nous balader 45min!! Et cela même si le lendemain nos deux bateaux leur laisseront 150USD de fees… L’envie de poser notre cata dans cette marina s’envole d’un coup! Nous resterons donc au mouillage même si un coup de vent avec des rafales à plus de 30 noeuds s’annonce pour le lendemain. Fakarêver le supportera d’ailleurs très bien – Fakamoea, un peu moins, ayant passé une partie de la nuit à se demander si le catamaran de devant était bien accroché…

Comme les papas!… on est pas bien au camping??

Par ailleurs, le Capitaine a eu la bonne idée de tomber en panne d’essence avec l’annexe à quelques mètres de Fakarever, mais, cf. coup de vent, celle-ci a très vite dérivée. Là, son 1er réflexe a été de jeter un œil rempli d’espoir vers le bateau-copain des 6Gone… « Haïe, leur annexe n’est pas ammarée et le captain ne répond pas à la VHF ». Son 2ème réflexe a été de sortir les rames, mais bon, après 10mn contre vent et courant, il a très vite abandonné. Son 3ème réflexe a été de jeter le grappin pour éviter de continuer à dériver!!!

Définition du mot « réflexe »: n.m. Réaction très rapide anticipant toute réflexion, en présence d’un événement.

Il est là le problème !!! Le grappin n’était pas attaché à l’annexe !!! Le grappin s’est enfoncé délicatement dans l’eau tandis que l’annexe continuait gentiment à dériver. Le seule et unique réflexe qu’un Capitaine – tout penaud d’être tombé en panne d’essence – aurait dû avoir, c’était d’appeler sa Fakamoea. Celle-ci à force de crier et de gesticuler dans tous les sens sur le pont du bateau, a alerté un couple d’américain (intrigué par cette drôle de parade). Ces gentils sauveteurs ont gagné le droit de venir prendre l’apéro avec les 6Gone sur Fakarever pour échanger de leur vécu devant un verre de vin Chilien.

Le Captain et son annexe en temps normal

Afin de rassurer les proches, et même si vous devez être ébahi par le flegme du Capitaine qui a aucun moment n’a paniqué, l’annexe dérivait doucement vers une barrière de mangrove située à 200m du bateau. Alors, avec un téléphone et une VFH, il ne manquait plus qu’un pack de bière pour pouvoir patiemment attendre le retour du Capitaine du bateau-copain…

Pour ceux qui ont suivi l’épisode « récupération d’une VHF AIS » pour permettre à Fakarever d’être vu des gros paquebots qui foncent sans trop se soucier de ce qu’il y a autour. La VHF arrachée des griffes des douanes de Cuba par le valeureux François… n’est pas du tout AIS !!! Retour à la case départ et c’est maintenant aux douanes du Mexique que nous avons dû avoir à faire. Celle-ci bloque l’envoi du module AIS à la sœur du Capitaine de 6Gone qui doit nous rejoindre à Belize. Après moultes appels à DHL Mexique, après moultes haussements de voix de Fakamoea avec des Mexicains qui parlent anglais comme des vaches espagnoles, la situation semblait débloquée… eh bien non… le paquet va gentiment retourner en France et nous allons faire appel à la gentillesse d’amis qui doivent nous rejoindre au Costa Rica (bon enfin, ils ne sont pas encore au courant ;))

Au petit matin, nous découvrons nos « copains » de nav de nuit!

Il aurait pourtant été bien utile ce module emeteur AIS en navigation de nuit entre Isla Mujeres et Cozumel. Fakarever a assistė à un défilé ou plutôt une autoroute de paquebot de plus de 300m de long. Entre le moment où nous avions près de 5 points de collision simultanées avec des paquebots ou des navettes et le moment où la trajectoire du bateau se situait entre deux paquebots de plus de 330m qui faisait la course entre eux avec un écart de moins d’un mile… la navigation n’a pas été aussi pépère que le prévoyait le Capitaine de 6Gone. Imaginez l’appréhension que vous pourriez avoir si l’on vous demandait de prendre une autoroute en mobylette à contre-sens et de passer entre deux semi-remorques se doublant à plus de 100km/h.

Heureusement, nous avons pu anticiper et éviter cette délicate situation en changeant radicalement de trajectoire.

 

Bataille navale (Capture écran de notre réception AIS)

En voyant tous ces paquebots alignés, environ 5 différents par jour et toutes les boutiques de souvenirs qui vont avec, nous étions très septiques sur Cozumel. Pour changer d’avis, il fallait tout simplement mettre la tête sous l’eau…. et là c’est un enchantement. Nous avons réalisé un snokling en famille à moins de 300m de ces gros Mastodontes. C’est magnifique en terme de beauté des fonds et de la visibilité. Nous n’avons malheureusement pas pu réaliser de plongées au Sud de l’île car il est impossible de mouiller le bateau et interdit de plonger sans passer par un club et ses guides agréés…

Il aurait été dommage de quitter le Mexique sans une petite visite Maya – et même si la côte caraïbe du Mexique est finalement assez peu propice à la plaisance (très peu de mouillages et de marina, récif proche de la côte, moultes paquebots et ferrys…). Ce sera chose faite sur le site splendide de Tulum, seul temple Maya de la côte caraïbe du Mexique. Enfin, une fois franchie l’étroite passe dans le récif, passe non balisée bien sûr (c’est plus drôle!…), et qu’il ne faut pas trop serrer sur bâbord malgré la houle, une caye immergée menaçant de vous stopper net. Bref, grâce au blog des Suricat, autre famille de français tour-de-mondistes, le Captain gérera l’arrivée avec brio. Merci aux Suricat pour les waypoints! Le mouillage n’est malheureusement pas de bonne tenue et malgré deux tentatives, le Captain décide de rester le surveiller le bateau pendant que l’équipage part en balade. Malgré un débarquement chaotique (c’était drapeau rouge…) où Fakamoea a failli laisser une cheville et où tous sont sortis trempés, nous partons sur les traces des Cités d’or.

Sous le soleil de Tulum

D’après la mémoire éléphant d’Angel Geek, il y a bien un épisode sur Tulum… il nous avouera d’ailleurs avoir longtemps cru qu’il s’agissait de Toulouse, les conquistadors espagnols ayant débarqué en plein Sud-Ouest… nous partons visiblement de très loin pour le CNED histoire-géo!! Thulium méritait largement tous nos efforts: le site est très bien entretenu, et de c’est pas un seul temple mais une dizaine de temples et un village surplombant la mer que nous découvrons. Si vous rajoutez les iguanes, le ravissement des petits et des grands était à son comble. Si le mouillage avait été de meilleure tenue, nous y aurions volontiers passé la nuit. Ce sera finalement nav de nuit direction Belize!

Sourire pour la photo… tout en restant vigilants!
Nos conquistadores quelque peu humides après le débarquement
La vue du haut de Tulum et, tout au fond, les mâts de 6Gone et Fakarêver

24 commentaires

  1. J’adore! Merci pour ces récits si détaillés qui nous permettent de partager avec vous vos aventures dans la distance et le froid humide de la région parisienne. Gros bisous soyez prudents !!

    J'aime

  2. On imagine !! L’ambiance parait moins sereine ! heureusement que vous avez pu visiter le site Maya et de retour sur le Fakarever faire un long long cours d’histoire ! ça ne s’oublie pas.
    Nous avons tous été très heureux de vous entendre, même si la communication était mauvaise, hier pour mon anniversaire.Un grand merci et plein de bisous à tous les quatre.JJ

    J'aime

  3. merci de nous conter par le menu vos péripéties, ça ensolleile la froidure béarnaise. Moins deux ce matin. Bon vent et n.oubliez pas de. nouer les bouts au bateau!!!!! bises à tous les4 ´Papy GUY

    J'aime

  4. Mais que d’aventures!!!!!!On se régale . Les images de soleil nous font du bien….
    Rassurée de voir que vous gérez aussi bien…
    gros bisous
    Jocelyne, Max et Elise

    J'aime

    1. Merci Joce! C’est sympa. Hormis la livraison DHL qui finalement ne se fera pas, mais qui nous a fait progresser en espagnol, on essaye de faire au mieux… Bon courage pour l’hiver qui a l’air coton. Gros bisous à tous les 3

      J'aime

  5. Quel programme !!! Que d’aventures .Le captain aurait dû prendre des cours de canoé avec
    estanguet pendant ses séjours à Pau. Les récits de Fakamoa sont toujours aussi passionnants et nous permettent de bien vous suivre dans votre périple Gros bisous à vous 4

    J'aime

  6. Domi and co au pays d Esteban et Zia! C plus exotique que Martine en vacances!
    Que Rico este viaje!
    Nous on guette les bourgeons timides d’un proche printemps alors amigos on est trop heureux de profiter de vos si belles photos ensoleillés.
    Besos a todos

    J'aime

  7. Coucou Héloïse,
    Toutes les photos sont très belles, en particulier les plages d’eau turquoise.
    Toutes tes aventures nous font rêver. On aimerait bien être avec toi.
    Nous te souhaitons une bonne chandeleur et de bonnes crêpes sur le bateau.
    Gros bisous
    Tes copains de CE2 B de St Jo

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s