Cuba: la plus forte de nos escales!

En arrivant à Cuba, nous savions que l’escale serait « à part » mais franchement elle nous a bien pris au dépourvu!

Dès l’arrivée d’ailleurs! Après que le médecin officiel soit monté à bord prendre notre température et surtout s’assurer que nous soyons couverts par des assurances médicales rapatriement, il a fallu pendant plus d’une heure détailler par le menu l’équipement du bateau (avez-vous un téléphone satellite? un drone?), de son équipage (combien d’Ipad, de tel, d’ordinateurs, etc…) et même le contenu de nos placard (« combien de boites de thon? quelle viande à bord??). Trop honnêtes que nous sommes, le drone a été scellé pour toute la durée de notre séjour à Cuba… AARGGHhhh!!!… Les autorités sont visiblement très sourcilleuses sur les risques d’espionnage! Par contre, la perspective de ne plus avoir accès au téléphone satellite que nous venions à peine d’activer et qui nous rendait enfin autonome sur la météo, nous a poussé à un petit tour de passe-passe… et hop, ni vu, ni connu… nous garderons notre indépendance météo 😉

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA
6gone et Fakarêver à leur arrivée à Santiago de Cuba

Tout se complique, par contre, un poil au niveau des courses de ravitaillement. Quand vous êtes en bateau, matin/midi/soir tout le monde doit manger à sa faim. L’escale cubaine devient vite « escale-la-débrouille » – les cubains eux-memes étant toujours soumis à des tickets de rationnement en 2018!!! Bref, imaginez-vous vous retrouver au marché central d’une grosse ville comme Cienfuegos a 7h du mat’ (tout le monde vous a dit que c’était LE SEUL lieu pour des courses de frais avant notre périple dans les Cayos encore moins approvisionnées) mais que, finalement, vous trouvez porte totalement close… « Désolé les camions ne sont pas venus ce matin »… vous vous sentez légèrement seul au monde…

Heureusement l’esprit cubain est là!! et grâce à une conversation improbable entre le douanier de la marina de Cienfuegos qui ADORE les français et mon chauffeur de taxi, j’ai pu faire pendant 3 h le tour de la ville m’arrêter à tous les coins de rue où des carrioles improbables vendent, qui des salades, qui des betteraves, qui des ananas, etc… et revenir au bateau avec un panier bien garni! Un grand merci à MIGUEL mon chauffeur de taxi car – entre autre – faire la queue à Cuba est visiblement tout un art! L’air de rien il avait marqué notre place dans la file de la boulangerie et après quelques autres courses nous avons « repris » notre place… la débrouille cubaine!!

Cette escale est forte car les cubains sont extrêmement dignes. Quand vous parcourez les rues – et même si les carrioles à cheval sont légion – jamais vous ne pouvez vous rendre compte de l’âpreté de leur quotidien. Imaginez qu’un cubain gagne en moyenne 30 à 40 USD par mois mais qu’une paire de chaussure ou un jean vaut 25 USD pièce, une canette de bière 1 USD pièce… Derrière les jolies images de carte postale, tout le monde lutte pour survire. Nous étions venus en Cuba en 1999 et, franchement, la galère des cubains à se déplacer ne s’est pas améliorée, voire s’est même dégradée…

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA
Les transports cubains…

 

Malgré tout (Internet improbable avec des cartes prépayées et avec moultes sites bloqués par le gouvernement, banques prises d’assaut…), cette escale reste magique. Les gens sont vraiment adorables et font tout pour échanger avec vous… malgré votre espagnol version « petit negre ». Les paysages sont à couper le souffle et les langoustes à la hauteur de leur réputation!

IMG_8348 3
3,8kg!! Merci Maman 6gone et Captain Faka… enfin s’était avant de savoir qu’on pouvait facilement les troquer contre quelques bières!

Niveau escales et mouillages:

– la marina de Santiago de Cuba gagne vraiment à être connue. Les gens sont adorables et font tout pour vous faciliter la vie. S’il est encore là demandez Léo notre taxi. Une perle! En plus, nous avons croisé de nouveaux bateaux copains: Mathan et Virginie (Nomade) et Gérard et Marie-Jo (Love me do). Un énorme merci pour tous nos échanges. Portez-vous bien les amis!!

En route vers la visite de Santiago de Cuba!

– Notre-Dame de Cobre: Grace aux 6gones et à l’Association Eglise en Détresse (AED), nous avons eu la chance de visiter le sanctuaire de Notre-Dame de Cobre, véritable « Lourdes » cubain. Par delà leur différences, la vierge de Cobre rassemble visiblement tous les cubains et il était intéressant, par la suite, de voir son effigie dans nombre de maisons cubaines. Nous avons tous été très émus par cette journée! Un grand merci à Oscar et à l’évéché de Santiago de Cuba. Nous avons même pu déjeuner au séminaire où les papes François, Benoit XVI et Jean-Paul II avaient séjourné lors de leur visite de Cobre… Le matin nous avions visité une église qui avait été dévastée lors du passage de l’ouragan Sandy et qui a été reconstruite grâce à l’AED. Un grand merci aux paroissiens pour leur accueil.

Les enfants au sanctuaire de Cobre

– A contrario, ÉNORME bémol sur la marina de Cienfuegos. D’après tous les guides, c’est la Mecque de nautisme à Cuba. La réalité est bien moins glorieuse. Une marina stalinienne et sale qui hormis l’insistance des 6gone n’aurait eu aucun scrupule à nous refuser l’accès à 17h malgré l’abondance de places. Visiblement c’est devenu une grosse base de Dream Yacht Charter et qui n’est pas Dream Yacht a vraiment du mal à rester. L’épicerie de la marina est glauque à souhait. Mieux vaut prendre un taxi sympa qui vous coache sur les courses à Cuba (cf plus haut).

– Trinidad est une ville magique qui a conservée quasi intactes ses splendeurs coloniales. Une ville musée! Les enfants ont adoré la prendre en photo!


– Playa Sirena (validé même avec des rafales à 30 noeuds de NE) et récifs des Ballenatos (visibilité polynésienne). Un régal des yeux (les dégradés turquoises c’est la!!) et des papilles !

Les enfants, la plage et nos catas au mouillage de Playa Sirena

img_8349-2

– Cayo Cantiles. Pas grand intérêt. Pas de plages, seulement de la mangrove et finalement pas de balade à pied sympa. Nous n’avons jamais trouvé les singes soi-disant réimplantés dans l’île. Seul réconfort: encore des langoustes et même des pagres à go-go.

– Los Morros. Port du bout du monde obligatoire pour les formalités de sortie. Marina minuscule et assez peu abritée dès que le vent tourne Nord. Restaurant à la limite de l’arnaque. Pour 7 poulets frites et quelques boissons il nous facturait l’équivalent de 200 USD!! Heureusement après quelques palabres l’addition est redescendue à un bien plus raisonnable niveau…

Rencontre avec les pêcheurs locaux, à nouveau troc de langoustes et de pagres contre un bout, un sweat-shirt et quelques bières. Encore une fois, l’économie de la débrouille!

En résumé, que dire de Cuba: derrière la carte postale avec ses voitures des années 50 et les vielles pierres de Trinidad, il y a un peuple d’une résilience innouie qui ne demande qu’à partager un peu de son quotidien avec les touristes qu’il aura la chance de croiser. Les Fakarêveurs sont en tout cas ravis d’avoir partagé un peu de leur quotidien!

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

34 commentaires

  1. Bravo Domi, pardon Fakamoea pour ce beau reportage et toutes ces précisions, tu nous fais partager les émotions de votre quotidien,quelle belle expérience! Un grand merci et plein de bisous à tous les quatre.Soyez prudents !

    J'aime

  2. Tout à fait d’accord avec Josette. Nous venons de visiter Cuba avec vous. La description est telle que nous ressentons la chaleur du soleil, l’odeur du marché, la lumière intense de la plage, les couleurs des maisons. Trouvez une super cachette dans le bateau et mettez-y vos trésors. A très bientôt pour une nouvelle aventure. Un gros bisou à Raphaël et Héloïse
    Edith

    J'aime

    1. Merci beaucoup Edith pour ton super commentaire! Bien contente de pouvoir transmettre les émotions d’un pays aussi riche. J’espère que tout va bien pour vous 3. On vous embrasse bien fort.

      J'aime

  3. Bravo au guide pour cette magnifique visite. En vous lisant, pas besoin de faire le voyage.
    Merci de nous faire saliver en regardant certaines photos.
    Mille bisous à vous 4
    Henri et Marylène

    J'aime

  4. Merci pour ce beau reportage…Malgré les quelques désagréments, vous vous débrouillez à merveille. Une idée de voyage (en avion!…) peut-être ! Myriam et Pierre qui y sont allés étaient revenus contents. Profitez du soleil, ici le froid (5°C) et la pluie…Bises à vous quatre. Liliane et Claude.
    PS: Pas trop de langoustes pour ne pas y être allergique, c’est arrivé à certains pour les huîtres!…

    J'aime

    1. Merci beaucoup pour votre gentil commentaire! Oui, vraiment, Cuba mérite le voyage. Quelques mots d’espagnol suffisent et, au final, c’est par l’ouverture sur le monde que les cubains s’en sortiront. Pour les langoustes, on a fait le plein dans le congélateur… histoire de continuer à les savourer ! Vraiment contente que vous nous suiviez sur le blog. Gros bisous de nous 4

      J'aime

  5. Coucou !
    Merci à vous pour ce chouette reportage très détaillé et les photos magnifiques !
    Je pensais que la vie quotidienne des Cubains s’étaient un peu améliorée mais je constate que non, malheureusement.
    Les langoustes et les pagres, ça change des « cordons bleus » à la cantine, hein ?! 🙂
    Nous vous embrassons et prenez bien soin de vous,
    Clarisse, Vincent et Valentine

    J'aime

    1. Merci !!… c’est vrai que la cantine parait un peu lointaine… En tout cas, Heloïse pense très souvent à Valentine et à ses amis de St Jo. Elle leur fait plein de bisous. A très bientôt!

      J'aime

  6. Merci pour ce reportage sur le sud de Cuba, une île que nous aimons beaucoup. Tout est dit dans ces commentaires sur la beauté des paysages, la gentillesse des Cubains, leur sens de la débrouillardise, les galères quotidiennes. On vous envie ! Après cette brillante campagne cubaine, je propose d’élever les deux capitaines du Fakarêver au grade de « comandante ».
    Bises à vous 4.

    J'aime

    1. Merci!… et nous acceptons avec joie ;)) Cette île est profondément attachante et j’espère vraiment que le quotidien des cubain s’améliorera. J’espère que vous allez bien. Nous sommes en tout cas ravis que vous nous suiviez sur le blog. Gros bisous de nous 4

      J'aime

  7. Ça fait plaisir toutes ces nouvelles.
    Moi aussi j’avais adoré Trinidad et ses langoustes et ses cascades tombant dans des piscines naturelles….
    La taille des langoustes est impressionnante …..Tout ce que tu décris Domi est une parfaite description de ce que j’avais moi même ressenti : le troc , leur gentillesse et leur dévouement surtout accompagné d’enfant.
    A l’époque Maxime avait 8 ans et il a été notre porte d’entrée chez beaucoup d’habitants.
    Vraiment cela donne envie de prendre un billet d’avion….peut être de l’autre coté du canal de Panama…
    Profitez !!!
    Là vous allez sans doute longer les cotes et nous aurons plus de nouvelles : je n’arrive pas à envoyer de messages par iridium malgré les explications de papa (c’est dingue que ce soit lui qui m’explique……)

    J'aime

    1. Merci Joce pour ton super message! Ravie que l’article t’ait plu. Et c’est vrai que les enfants sont un super sésame qui nous ouvre pas mal de portes… Quand tu veux pour le Pacifique, à partir de mai / juin !
      En tout cas, j’imagine bien la scène avec Henri t’expliquant comment nous contacter par Iridium ;)) Tu as encore quelques mois pour y arriver !
      Des bisous

      J'aime

  8. Coucou les amis!
    ça fait plaisir de pouvoir vous lire enfin et savoir que tout va bien. Les enfants ont l’air heureux. Profitez bien!
    En attendant d’autres nouvelles,
    Grosses bises.
    Vos voisins isséens Natalia, Fabien, Nastia et Vadim

    J'aime

    1. Coucou les voisins! Merci pour votre gentil message. J’espère que tout va bien malgré la Seine qui refait ses siennes…À très vite sur le blog et ravie que vous nous suiviez. Des bisous

      J'aime

  9. Très bonne année à toute la famille, remplie de découvertes et de belles rencontres. Merci pour tous ces reportages très intéressants! Un bisou pour Héloïse.
    Catherine Roger-Vasselin

    J'aime

  10. Ha Cuba. Notre voyage préféré!!! Je suis tout à fait d’accord avec toi, les cubains ont une si grande gentillesse, entraide …. Et ils ont si peu. Avec ces quelques photos les souvenirs me sont remontés: Trinidad… Merci avec ces posts de nous faire partager vos aventures 🙂 bisous à tous!!!

    J'aime

  11. Quel plaisir de te lire! Reportage empreint d’une explosion olfactive visuelle et mm auditive ( je crois entendre l’accent cubain : que rico parece este pais!)
    Pas de cours de salsa? Quand tu penses que ce peuple privé de la plupart des libertés fondamentales par une idéologie pseudo humaniste continue de vivre ac le sourire ! C ce qu’il ressort de ton reportage et c beau et triste à la fois
    Continuez à nous faire rêver. Que ce voyage vous va bien: vous êtes rayonnants ma Domi.
    À très vite pour de nouvelles aventures.
    Muxus
    Agnes

    J'aime

    1. Merci ma gagna. Comme d’habitude, tu as le mot juste!! J’espère sincèrement que le quotidien des cubains s’améliorera. Ils le méritent. J’espère que tout va bien. Gros bisous à tous les 5 et à très vite sur le blog.

      J'aime

  12. Post lu dans un taxi sous la pluie avec comme panorama les bouchons de l’A1 … c’est dire le contraste!! 🙂 les photos sont magnifiques, ça fait rêver. Une expérience exceptionnelle! On vous embrasse.

    J'aime

  13. Top. Super récit. Dis moi quand tu es connectée pour qu’on se joigne par tél ou Skype ou Facebook pour qu’on planifie notre venue pour le tournage Génération Tour du monde. Il faudrait que je puisse te joindre dans les prochains jours. A très vite, Laurent

    J'aime

  14. Hello les touristes.
    A travers ta belle plume, Dom, vos aventures donnent très envie…
    Quelle est la suite de votre plan de route ? C’est un tout petit peu intéressé bien sûr 😉
    Nous revenons d’une « balade « de 3200km sur l’Amazone…. un peu sur les genoux quand même!! Retour prévu en France mais moyennement emballée par le froid et les inondations. Vos lagons sont nettement plus tentant.
    Bonne suite de voyage
    Des bises
    Dom

    J'aime

  15. Merci pour toutes vos nouvelles de Bélize , du Mexique et Cuba où il se passe tout un tas d’imprévus et de visites et d’aventures bonnes ou difficiles à gérer . Nous vous souhaitons une bonne continuation et que toujours vous soyez protégés des alés désagrables qui pourraient se produire . Nous pensons bien à vous . Grosses bises et affectueuses pensées . Jacqueline et Gérard .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s